Version mobile

Une nouvelle expédition pour Jason

Michel Lefebvre (JGOOS, France), TOPEX/POSEIDON project scientist, 1987-1995

Une série de satellites baptisée Jason faisant suite à la mission TOPEX/POSEIDON a été décidée en commun par le CNES et la NASA.
Le premier de la série, Jason 1, doit être lancé fin 1999. Pourquoi avoir choisi un nouveau nom ? Comment s'est fait ce choix ? Quel rapport avec Jason et l'expédition des Argonautes ? C'est l'objectif de ce petit résumé.

Pourquoi un nouveau nom ?

A cela plusieurs raisons. Tout d'abord, l"utilisation du double nom TOPEX/POSEIDON a inévitablement conduit à utiliser le seul mot TOPEX, ce qui ne reflète pas la réalité de la coopération. Un autre argument beaucoup plus fort est qu'avec Jason débute l'ère des satellites altimétriques opérationnels, satellites prévus sur 15-20 ans. Il ne s'agit donc plus d'une expérience comme l'indique le "EX" du mot TOPEX, mais d'un vrai signal de départ. Le concept Jason garde le meilleur de TOPEX/POSEIDON, la classe "TOPEX", mais les coûts, le poids et la puissance ont été redimensionnés et divisés par 4.

Comment choisir, définir un nom ?

Il est toujours difficile de trouver un consensus. Dans le passé, le SWT n'est pas arrivé à rebaptiser la mission TOPEX/POSEIDON, et ce même après plusieurs votes. William Patzert de l'agence spatiale américaine, la NASA fut le premier à proposer le nom de Proteus, un fils de Poséidon qui pouvait changer de forme, mais aussi prédire le futur. Pendant ce temps, l'agence française de l'espace, le CNES baptisait du nom de PROTEUS une plate-forme multi-missions en cours de développement et qui sera le bus de Jason.

William et moi avons alors échangé nos réflexions, se basant sur des sondages, la recherche en mythologie, la fiction, l'astronomie, les médias, Jules Verne, etc. Ces interactions très vivantes ont duré plusieurs mois.
Des noms ont circulé mais sans que se dégage un signal clair. Pour faire converger le processus, on a tenté d'établir des critères : le seul consensus étant que quelque soit le choix final, le nom devrait être court, facile à prononcer dans les deux langues, anglaise et française. Quand la série sera en cours, le nom sera utilisé pendant 15 à 20 ans, et ce en particulier par les équipes projet !

La mythologie est une source classique. Toutefois de nombreux noms sont déjà utilisés ! Nous avons alors essayé de faire passer un peu d'océanographie à travers le nom ou rappeler la finalité de la mission en utilisant des mots clés : Altimétrie, Océan, Topographie, Satellite, Niveau de la mer, Etat de la mer, Série, Longue durée, Durée de vie, Précision, etc.

Nous avons ainsi pu dégager une courte liste. Au premier rang, se dégageait le nom de Triton, nom alliant la référence mythologique -- dieu de la mer -- et l'océan. Mais triton est présent dans les dictionnaires anglais et français, il s'agit d'un petit crustacé qui se pêche dans les marais, ce crustacé est très similaire à ceux qui ont été emportés dans la station MIR par la cosmonaute française Claudie André Deshays. De plus, les japonais ont actuellement un programme important de mesures à la mer, baptisé TRITON.

On a alors songé au deuxième nom de la liste, SALTO dont la prononciation était tonique et l'acronyme facile à retrouver : "Satellite ALtimétrie et Topographie des Océans". Toutefois, l'utilisation d'un acronyme n'étant pas une priorité, SALTO ne fut pas retenu. Le suivant sur la liste était Jason, un nom qui était déjà apparu plusieurs fois.

C'est une histoire classique avant une naissance : les parents ont chacun leur idée sur le nom à donner, mais après la naissance, il faut se décider à enregistrer l'enfant et c'est alors que l'on s'aperçoit qu'on était d'accord sur un nom. C'est ce qui est arrivé pour le CNES et la NASA qui se sont rapidement mis d'accord sur le nom de Jason au moment de signer l'accord de coopération qui est en fait la "naissance" d'un nouveau programme.

A propos de Jason

Avec la mission TOPEX/POSEIDON, nous avons un premier héritage : un premier colloque JASO1 (Journées Altimétriques Satellitaires pour l'Océanographie ) a été organisé à Toulouse pour étudier les problèmes d'assimilation de données altimétriques dans des modèles (cf. numéro spécial d'Oceanologica Acta, Oct. 92). Les réunions suivantes du SWT (Science Working Team) ont été nommées JASO 2 et 3 pour marquer l'importance de ce problème d'assimilation.

Mais Jason était aussi le chef d'une expédition fameuse : l'expédition des argonautes mis au défit de récupérer la "Toison d'or", toison gardée par un dragon à Colchis en Mer Noire. Jason réunit une cinquantaine de volontaires parmi les meilleurs. Beaucoup nous sont connus comme Hercule, Typhée le premier pilote remplacé plus tard par Nauplius le célèbre navigateur, le chanteur Orphée, Castor et Pollux, ... et Atalante la seule femme. Le récit épique de l'expédition se trouve dans plusieurs ouvrages dont le plus populaire est "Le voyage d'Argo" d'Appolonius de Rhodes qu'on trouve en livre de poche (Penguin). Après plusieurs années d'efforts, après avoir traversé de part en part la Méditerranée, l'objectif fut atteint et la Toison d'Or rapportée.

Il y a de nombreux éléments similaires dans notre projet. Comme les Argonautes, nous avons des tempéraments différents, des cultures et des capacités différentes, mais nous avons un même objectif tout aussi ambitieux : mesurer le niveau des océans au centimètre près est aussi difficile que de rechercher la Toison d'Or.

Les argonautes n'avaient pas seulement un objectif commun, ils étaient sur le même bateau, le navire ARGO -- le premier bateau jamais construit -- un bateau capable de prédire en temps réel l'état de la mer et de le communiquer oralement à l'équipage. Le(s) satellite(s) Jason est(sont) notre navire et nous voulons aussi prévoir en temps réel l'état de la mer. L'analogie peut être poussée encore plus loin ; lors de l'expédition les argonautes durent porter le navire sur leurs épaules et c'est bien ce que nous faisons quand nous portons le projet à bout de bras en cas de difficultés budgétaires ou techniques.

On dit de Jason qu'il n'était pas vraiment un héros comme d'autres personnages célèbres de l'antiquité.
Il est pourtant toujours resté un des plus reconnus. De fait, il possédait des qualités différentes, une capacité à bien raisonner, un charme indéniable mais par dessus tout un don de persuasion. "C'est un homme qui savait faire avancer les choses." nous dit le narrateur. On dirait aujourd'hui : "c'est un bon chef de projet".

Certains peuvent penser que cette expédition n'est qu'un mythe ?
Tel n'était pas le sentiment de Isaac Newton qui tenait l'aventure pour véridique et qui décida même d'en faire la date initiale de sa célèbre chronologie. Pour ce faire, il utilisa la description de la sphère céleste donnée par les astronomes de l'époque aux Argonautes et il la compara à celle de son temps. Les différences de position étaient dues à la précession d'Hipparque dont il calcula une valeur améliorée. Il estima avoir déterminé la date avec une précision de 30 ans.

Tous nous pouvons participer à cette aventure commune (n'oublions pas que beaucoup des Argonautes pourtant célèbres ont accepté d'être de simples rameurs).

Si vous voulez garder en mémoire un acronyme Jason, c'est aussi "Joint Altimetry Satellite Oceanography Network". Le mot "Network" prend tout son sens si on se souvient qu'on se propose de mettre en place, à terme, un réseau de satellites altimétriques.

Terminons enfin, en nous rappelant que toute civilisation a besoin de mythes et de réussite. L'expédition des argonautes réunit les deux, il en sera de même pour Jason qui nous apportera les deux composantes motrices de l'activité spatiale : la quête (recherche) et la conquête (mise en oeuvre des applications).

EnglishFrançaisEspañol
Flux RssContactPlan du sitePartenairesFAQGlossaireLexiqueMobile
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur afin que vos préférences soient enregistrées.
Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer, mettez le à jour pour profiter pleinement des fonctionnalités d'Aviso+

Personnaliser la page d'accueil

Tout voir
Affichage réduit
Grand public
Utilisateur

Sélectionner un widget

Découvrir AVISO+

Accueil personnalisable, outils de lecture, guide de recherche produits, etc. Découvrez pas à pas les nouvelles fonctionnalités du site AVISO+.

Page d'accueil personnalisable

La nouvelle page d'accueil se compose de blocs appelés "widgets".

Réorganisez les blocs avec un "Click & Drop".

Masquez un widget avec la croix en haut à droite. Réinitialisez ou ajoutez un widget avec l'icone "Clé à molette". Les profils "Utilisateur" et "Grand public" vous proposent une organisation prédéfinie.

Toutes les modifications sont automatiquement enregistrées en cookies sur votre poste. Vous créez ainsi votre propre AVISO+.

Outils de lecture

Améliorez votre confort de lecture en personnalisant la couleur de fond des pages (noir/blanc) et/ou en modifiant la taille de la police.

Menu navigation et fil d'Ariane

Afin de faciliter votre navigation au sein d'AVISO+, vous pouvez à tout moment naviguer en utilisant les rubriques et sous-menus interactifs ou le menu navigation sur la gauche de votre écran (ouvert par défaut). Pour plus de lisibilité du contenu des pages, le menu de navigation peut se replier sur le côté et réapparaître grâce au petit onglet de va-et-vient. A tout moment, vous pouvez retrouver votre position dans le site grâce au menu navigation ou grâce au fil d'Ariane, situé en haut des pages.

Guide de recherche de produits

Le premier sous-menu de la rubrique "Données" vous amène à un nouveau formulaire de recherche vous permettant de trouver plus rapidement le produit qui vous convient. Une liste de résultats s'actualise en fonction de vos critères de sélection.

Nouvelle galerie AVISO+

Le premier sous-menu de la rubrique "Multimédia" vous conduit à la galerie AVISO+ regroupant une sélection d'images et de vidéos en lien avec l'altimétrie et ses applications. Bonne visite!