Mobile version

Tsunamis

Les tsunamis sont des vagues déclenchées par la déformation verticale du fond océanique, causées par des tremblements de terre ou des glissements de terrains sous-marins. Les vagues traversent le bassin océanique à des vitesses très importantes (environ 800 km/h) et, lorsque les vagues s'approchent du rivage, une quantité potentiellement énorme d'eau inonde les côtes. Théoriquement, les anomalies de hauteurs de mer observées par les satellites altimétriques pourraient mesurer ces vagues. Toutefois, leur observation reste difficile, puisque la hauteur supplémentaire est une des composantes de la variabilité océanique. En étudiant les différences entre les observations altimétriques et les modèles de propagation des tsunamis, la communauté scientifique améliore la compréhension d'un tel phénomène et affine les modèles. Seule une approche multidisciplinaire et multi-technique permettra d'appréhender au plus près l'ensemble des aspects géophysiques, hydrodynamiques, énergétiques, etc. mis en jeu.

Les anomalies de hauteurs de mer mesurées par altimétrie intègrent plusieurs signaux océaniques différents tels que la variabilité océanique à grande échelle ou à méso-échelle. Ces signaux limitent considérablement notre capacité à détecter les vagues des tsunamis, ou peuvent au moins de manière significative, modifier les caractéristiques observées. Toutefois, en utilisant une technique de cartographie de la variabilité océanique, la plupart de ces signaux peuvent être supprimés. Ceci fût possible uniquement parce qu'au moment du tsunami du 26 décembre 2004, l'échantillonnage spatio-temporel était correct avec une configuration de 4 satellites altimètres (Jason-1, Topex/Poséidon, Envisat, GFO). Une telle configuration est nécessaire pour décrire la variabilité océanique à méso-échelle et ainsi extraire les signaux générés par le tsunami des signaux de la variabilité océanique.

Il convient d'insister sur le fait que l'altimétrie par satellite n'est pas suffisante pour détecter précocement et donner l'alerte d'un tsunami.  Même avec une configuration de 4 altimètres (comme ce fût le cas lors du tsunami du 26 décembre 2004 dans l'Océan Indien), la probabilité d'observer un tsunami peu de temps après son déclenchement, est très faible [Okal et al., 1999]. Ceci pose également les questions de l'acquisition de données spécifiques et de traitement des données (le temps informatique serait à peine compatible avec le temps nécessaire à une alerte). La seule contribution des satellites altimétriques est de mieux comprendre et d'améliorer les modèles de propagation et de dissipation des tsunamis. En particulier, les données traitées pendant le tsunami du 26 décembre 2004 dans l'Océan Indien, ont été utilisées pour affiner les conditions initiales de déplacement dues au tremblement de terre, et donc pour affiner les sorties de modèle [Ablain, 2006]. 

The 2004 Indian Ocean tsunami

Until the Indian Ocean tsunami on 26 December 2004, tsunami observations by satellite altimeters had been relatively insignificant. Studies carried out in the past [Okal et al.,1999] show that TOPEX was the only altimeter to detect a tsunami caused by an earthquake in Nicaragua in 1992. The signal was not clearly observed because of its weak amplitude, close to 8 cm, and the great ocean variability in this area. The probability of a satellite altimeter observing a tsunami is low because it requires that the satellite overflies the tsunami wave almost immediately after it originates, due to the tsunami's great propagation speed (about 800 km/h in an ocean 5,000m deep). Tsunami signals in the open ocean are also quite weak.

Traces au sol des satellites Jason-1 (en haut à gauche) et d'Envisat (en bas à gauche) superposées à la simulation de propagation de la vague au moment du passage du satellite (simulation du CEA). La zone correspondante au front du tsunami est encerclée. Comparaison des anomalies de hauteurs de mer mesurées par Jason-1 et Envisat et de la simulation de propagation du CEA (figures de droite, haut et bas). (Crédits CEA et CLS).

Le tsunami du Japon en 2011

Le 11 mars 2011, un séisme de magnitude 9.0 au large des côtes pacifique du Japon a généré une vague, qui lorsqu'elle s'est approchée des côtes, a atteint des hauteurs parfois de plus de 30m. Trois satellites altimétriques (Jason-1, Envisat et Jason-2) ont permis d'observer la dispersion du front de vague dans tout l'océan Pacifique entre 5 h et 22 h après le séisme. Envisat a été le premier à détecter le front de la vague 5h25min après le séisme, en mesurant une amplitude de plus de 30 cm entre le creux et la crête de cette vague. Jason-1 a mesuré une amplitude plus grande (>60 cm entre creux et la crête de la vague), 7h30min après le séisme.

Haut : Traces au sol des satellites Jason (n°147, à gauche), 7h30 après le séisme et Envisat (n°419, à droite)  5h25 après le séisme, superposé à une simulation de propagation de la vague au moment du passage du satellite.
Bas: modèle de siulation du tsunami (courbe noire) comparé aux données altimétriques, le long de la trace, respectivement pour Jason-1 (à gauche, en rouge) et pour Envisat (à droite, en rose). Crédits T.Y Song (2012, Geoph.Research Lett.).

 

Plus d'information:

EnglishFrançaisEspañol
Flux RssContactPartenairesFAQLexiqueMobile
You must enable cookies in your browser preferences to save the modifications
You are using an older version of Internet Explorer, please update to take full advantage of Aviso+ features

Customize the home page

View all widgets
-->
Reduce display
Public profile
User profile

Select/Deselect widgets

Discover AVISO+

Customizable home, reading tools, products search guide, etc.. Discover step by step the features of the new site AVISO+.

Customizable homepage

The new home page is composed of blocks called "widgets".

Rearrange the blocks with a "Click & Drop".

Hide a widget with the cross at the top right. Reset or add a widget with the "wrench" icon. The "User" and "Public" profiles offer a predefined organization.

All the modifications are automatically saved as cookies on your machine so as to enable you to have your own specific AVISO+.

Reading tools

Ease your reading by choosing the page background colour (black/white) and/or by modifying the font size.

Browsing menu and breadcrum trail

To ease your browsing through AVISO+, you can use at any time the main banner items with the interactive submenus or use the browsing menu on the left side of the screen (it is open by default). For more readiness of the page contents, you can fold and unfold the browsing menu by clicking on the tab. At any time you can know where you are thanks to the browsing menu or the breadcrum at the top of the page.

Products search guide

The first submenu of the "Data" banner item leads you to a new search form enabling you to find quickier the product that suits your needs. The list of results is updated according to your selection criteria.

AVISO+ Multimedia

The first submenu of the "Multimedia" banner item leads you to AVISO+ collections of images and videos linked to altimetry and its applications. Have a nice visit!