Version mobile
19.03.2008 17:28 Il y a: 12 yrs

Les applications de l'altimétrie en vidéo : Venise

Categorie: Mises à jour du site

La Cité des Doges souffre depuis longtemps des assauts de la mer. Le satellite Jason-2, en améliorant la qualité et la quantité des mesures altimétriques permettra de contribuer à son sauvetage.

Voir la vidéo Venise : flash (9 Mo) ou mpeg (32 Mo)

Venise, autrefois République qui s'étendait des côtes dalmates jusqu'à Chypre, le long de routes maritimes stratégiques, est aujourd'hui une ville d'environ 300 000 habitants, rattachée à l'Italie. Depuis toujours tournée vers la mer pour ses intérêts commerciaux, la cité des Doges souffre depuis longtemps des assauts de la mer. Dès le XVIIème siècle, fleuve et  affluents ont été détournés pour éviter son envasement. Au XXème siècle, les inondations se sont amplifiées et les Vénitiens gardent en mémoire la terrible acqua alta de 1966 lorsque la montée des eaux atteignit une hauteur record de 1,94 m.

Venise est au coeur de la lagune, au coeur d'un espace naturellement mobile et fragile qui s'étend sur 50 km de long,  comprend 118 îles reliées par 160 km de canaux naturels ou artificiels. Elle est séparée de la mer Adriatique par un mince cordon sableux (lido), lui-même ouvert sur la mer à 3 endroits : passes du Lido, de Malamocco et de Chioggia. Ces ouvertures lui assurent un renouvellement permanent de l'eau mais exposent aussi la lagune à la menace de la hausse du niveau moyen des océans, des marées hautes et des vagues induites par le vent, qu'il vienne du large (le Sirocco) ou de la terre (le Bora). D'autres facteurs amplifient ce phénomène de montée des eaux. Le sol, composé essentiellement de couches d'argile et de limons, est instable. Les piliers en bois, façonnant les fondations du merveilleux patrimoine bâti, sont fragiles. Et le tout est aggravé par les pompages excessifs de la nappe phréatique : le sol s'affaisse, Venise s'enfonce. Le développement de l'urbanisation et des activités portuaires ont également modifié les flux hydrauliques de la lagune : la mer s'engouffre plus facilement et avec plus d'énergie dans les chenaux artificiels, profonds et lisses.

Pour protéger Venise et sa lagune de la montée des eaux, un projet titanesque (et controversé) est en cours de réalisation et devrait être terminé en 2012 : c'est le projet Mose (Moïse en italien). Il s'agit d'un système de digues mobiles ancrées au fond de la mer au niveau des trois passes. Dans des conditions normales, les digues sont repliées sur le fond. Lorsque le niveau s'élève à plus de 110 cm, au seuil défini pour l'acqua alta, les digues se relèvent, forment un barrage et isolent la lagune du reste de la mer.

La configuration de la mer Adriatique, longue et étroite la rend difficile à observer par le biais de l'altimétrie :

  • l'orientation des traces au sol du satellite limite la section de mer survolée (une seule trace de Jason-1 -n°237- offre une section maximale de 460 km environ),
  • l'alternance de bandes de terre et d'eau (présence d'îles) empêche le radar d'accrocher suffisamment longtemps sur l'une ou l'autre de ces surfaces.

Le lancement de Jason-2, en juin 2008, puis le décalage ultérieur du satellite Jason-1 sur une orbite intermédiaire, amélioreront la résolution spatiale. L'utilisation des données combinées favoriseront la description des phénomènes mésoéchelles et la modélisation des marées. Doté en plus d'un nouvel algorithme de traitement des mesures à bord, Jason-2 sera même capable de définir plus rapidement les transitions terre/eau et donc de fournir plus de données sur une section donnée.

Plus d'information :

EnglishFrançaisEspañol
Flux RssContactPlan du sitePartenairesFAQGlossaireLexiqueMobile
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur afin que vos préférences soient enregistrées.
Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer, mettez le à jour pour profiter pleinement des fonctionnalités d'Aviso+

Personnaliser la page d'accueil

Tout voir
Affichage réduit
Grand public
Utilisateur

Sélectionner un widget

Découvrir AVISO+

Accueil personnalisable, outils de lecture, guide de recherche produits, etc. Découvrez pas à pas les nouvelles fonctionnalités du site AVISO+.

Page d'accueil personnalisable

La nouvelle page d'accueil se compose de blocs appelés "widgets".

Réorganisez les blocs avec un "Click & Drop".

Masquez un widget avec la croix en haut à droite. Réinitialisez ou ajoutez un widget avec l'icone "Clé à molette". Les profils "Utilisateur" et "Grand public" vous proposent une organisation prédéfinie.

Toutes les modifications sont automatiquement enregistrées en cookies sur votre poste. Vous créez ainsi votre propre AVISO+.

Outils de lecture

Améliorez votre confort de lecture en personnalisant la couleur de fond des pages (noir/blanc) et/ou en modifiant la taille de la police.

Menu navigation et fil d'Ariane

Afin de faciliter votre navigation au sein d'AVISO+, vous pouvez à tout moment naviguer en utilisant les rubriques et sous-menus interactifs ou le menu navigation sur la gauche de votre écran (ouvert par défaut). Pour plus de lisibilité du contenu des pages, le menu de navigation peut se replier sur le côté et réapparaître grâce au petit onglet de va-et-vient. A tout moment, vous pouvez retrouver votre position dans le site grâce au menu navigation ou grâce au fil d'Ariane, situé en haut des pages.

Guide de recherche de produits

Le premier sous-menu de la rubrique "Données" vous amène à un nouveau formulaire de recherche vous permettant de trouver plus rapidement le produit qui vous convient. Une liste de résultats s'actualise en fonction de vos critères de sélection.

Nouvelle galerie AVISO+

Le premier sous-menu de la rubrique "Multimédia" vous conduit à la galerie AVISO+ regroupant une sélection d'images et de vidéos en lien avec l'altimétrie et ses applications. Bonne visite!