Version mobile

Contenu en Chaleur de l'Océan et déséquilibre énergétique de la Terre: indicateurs climatiques depuis l'espace

Au cours des dernières décennies, les émissions anthropiques de gaz à effet de serre (GES) dans l'atmosphère ont réduit la quantité d'énergie émise par la Terre vers l'espace. Désormais, la Terre émet moins d'énergie vers l'espace qu'elle ne reçoit d'énergie du soleil, ce qui entraîne un déséquilibre radiatif au sommet de l'atmosphère (Top Of the Atmosphere, TOA). Ce déséquilibre énergétique appelé EEI (pour Earth Energy Imbalance) est responsable de l'accumulation de chaleur dans le système climatique, ce qui en fait la principale cause du changement climatique. Il est absolument essentiel de surveiller l'EEI pour évaluer la quantité d'énergie qui s'accumule dans le système et pour comprendre comment cette énergie change le climat.

Le calcul de la mesure de l'EEI est difficile car il s'agit d'une variable globalement intégrée dont les variations sont faibles (0,5-1 Wm-2) par rapport aux variations annuelles et inter-annuelles typiques des flux d'énergie entrants et sortants du système climatique (le rayonnement solaire incident est d'environ 340 Wm-2). Idéalement, nous aurions besoin d'estimations d'EEI avec une précision d'environ ± 0,1 Wm-2 à des échelles de temps décennales pour pouvoir surveiller non seulement les variations d'EEI causées par les émissions de GES, mais également les variations d'EEI causées par les éruptions volcaniques ou la variabilité interne (comme le Hiatus). Cet objectif pousse le défi plus loin.

L'EEI peut être estimée par un inventaire des variations de chaleur dans les différents réservoirs du système climatique - à savoir l'atmosphère, la terre, la cryosphère et l'océan. Comme l'océan concentre la grande majorité de l'excès d'énergie (~ 90%) sous forme de chaleur, les variations globales du Contenu en Chaleur de l'Océan (Ocean Heat Content, OHC) imposent une forte contrainte à l'estimation de l'EEI.

De l'absorption de chaleur océanique ...

Les variations de l'OHC peuvent être estimées directement à partir des flux thermiques nets de surface des océans mesurés à partir des mesures spatiales CERES, des données in situ observées par les flotteurs ARGO ou des réanalyses des modèles océaniques. Nous estimons ici l'OHC à partir d'une méthode alternative basée sur des observations d'altimétrie et de gravimétrie spatiales qui complète ces autres approches et qui est très prometteuse pour réduire les estimations d'incertitude.

L'OHC est estimé à partir de la mesure de la dilatation thermique de l'océan basée sur les différences entre le contenu total du niveau de la mer dérivé des mesures altimétriques et le contenu massique dérivé des données gravimétriques, noté «altimétrie-gravimétrie».
Cette approche «altimétrie-gravimétrie» permet un échantillonnage spatial et temporel cohérent de l'océan. Il échantillonne la quasi-totalité des océans du monde, sauf les régions polaires où la mer est entièrement recouverte de glace de mer (c'est-à-dire essentiellement au dessus de 80°N), et il fournit des estimations des variations de l'OHC sur toute la profondeur de l'océan.

La méthode «altimétrie-gravimétrie» permet de récupérer les variations globales de l'OHC (également appelée absorption de chaleur océanique) à partir d'août 2002 (correspondant aux premières données de gravimétrie GRACE). La carte régionale des tendances d'OHC sur la période août 2002 - décembre 2020 est présentée ici (version 3.0).

L'évolution temporelle de l'absorption globale de chaleur océanique extraite des données spatiales «altimétrie-gravimétrie» met en évidence une augmentation de +0,93 W.m-2 qui correspond à environ 90% de l'EEI. La courbe est filtrée à 6 mois et l'enveloppe d'erreur (en rouge clair) et l'incertitude sur la pente sont calculées à 1,65 sigma (c'est-à-dire à un niveau de confiance de 90%) (version 3.0).

... à une estimation du déséquilibre énergétique de la Terre

L'indicateur EEI est obenu à partir des variations temporelles du contenu en chaleur de l'océan, c'est-à-dire en calculant sa dérivée (appelée absorption de chaleur océanique). L'accumulation d'énergie dans les autres réservoirs (continents, cryosphère et atmosphère) représente environ 10% de l'IEE et est prise en compte. La valeur moyenne de l'EEI est de +1.03 W.m-2 avec une erreur de +/- 0,19 W.m-2 (dans un intervalle de confiance de 90%) et montre qu'en moyenne la Terre stocke de l'énergie. Cette valeur EEI représente une énorme quantité d'énergie lorsqu'elle est intégrée à toute la surface de la Terre au sommet de l'atmosphère (20 km) puisque l'EEI représente une absorption totale d'énergie de la Terre d'environ 350 TW (soit environ 1000 fois la puissance du parc nucléaire mondial).

L'évolution temporelle de l'EEI est approximée par les variations globales d'absorption de la chaleur des océans. L'absorption de la chaleur océanique mondiale a d'abord été filtrée à partir des signaux inférieurs à 3 ans. L'erreur d'enveloppe est calculée à 1,65 (soit à un intervalle de confiance de 90%), tout comme l'incertitude sur la pente de la courbe qui correspond à l'accélération dans l'absorption de chaleur par les océans (version 3.0).

Les résultats montrent qu'en moyenne la Terre stocke de l'énergie. Affiner les incertitudes sur l'indicateur EEI aidera à répondre à la question: les variations de l'EEI sont-elles significatives?

Le produit OHC-EEI


Les utilisateurs seront principalement intéressés par:

  • la série temporelle des grilles OHC (3°x3°)
  • la série temporelle de l 'OHC global des océans (représentative du globe en fonction de la disponibilité des données d'entrée)
  • la série temporelle de l'EEI (issu de l'OHC global filtré à partir de signaux inférieurs à 3 ans)

Toutes les données utilisées pour calculer les indicateurs sont livrées dans le produit en toute transparence. Ainsi, les utilisateurs peuvent reconstruire leurs propres indicateurs OHC ou EEI.

Versions du produit

La table ci-dessous fournit la liste des versions du produit OHC-EEI. 

DOI et métadonnées

Ce produit est référencé par un DOI: 10.24400/527896/a01-2020.003
Plus de métadonnées: https://search.datacite.org/works/10.24400/527896/a01-2020.003

Accès au produit et condition d'accès

Ce produit (fichier NetCdf) peut être téléchargé en accès ouvert sur le serveur HTTPS ou  via le site FTP sans authentification (si le protocole FTP n'est plus supporté par votre navigateur, voyez cette note)

Le produit est librement accessible pour tout type de projet ou d'étude, et mis à disposition selon les termes de la licence Aviso.

Citation

Si vous utilisez ces données, veuillez les citer :

Pour la v1.0: "Le produit OHC/EEI issu de l'altimétrie spatiale et de la gravimétrie spatiale a été réalisé par Magellium/LEGOS et distribué par AVISO+ (https://aviso.altimetry.fr) avec le soutien du CNES et de l'ESA (https://doi.org/10.24400/527896/a01-2020.003 version XX)".

Depuis la v2.1: "Le produit OHC/EEI issu de l'altimétrie spatiale et de la gravimétrie spatiale a été réalisé par Magellium/LEGOS et distribué par AVISO+ (https://aviso.altimetry.fr) avec le soutien du CNES (https://doi.org/10.24400/527896/a01-2020.003 version XX)".

Contacts

Pour tout problème technique ou information supplémentaire lié au produit OHC-EEI, merci de contacter Florence Marti (coordinatrice technique): florence.marti(at)magellium.fr

Remerciements

Pour la v1.0, ce travail a été financé par l'ESA dans le cadre du projet MOHeaCAN (Monitoring Ocean Heat Content and Earth Energy ImbalANce from Space): eo4society.esa.int/projects/moheacan/. Pour toutes les versions, ce travail est également financé par le CNES pour la diffusion des produits via ODATIS, et pour les évolutions futures de ce produit.

Références

Ablain, M., Meyssignac, B., Zawadzki, L., Jugier, R., Ribes, A., Spada, G., Benveniste, J., Cazenave, A. and Picot, N.: Uncertainty in satellite estimates of global mean sea-level changes, trend and acceleration, Earth Syst. Sci. Data, 11(3), 1189–1202, doi:10.5194/essd-11-1189-2019, 2019.

Blazquez, A., Meyssignac, B., Lemoine, J., Berthier, E., Ribes, A. and Cazenave, A.: Exploring the uncertainty in GRACE estimates of the mass redistributions at the Earth surface: implications for the global water and sea level budgets, Geophys. J. Int., 215(1), 415–430, doi:10.1093/gji/ggy293, 2018.

Marti, F., Blazquez, A., Meyssignac, B., Ablain, M., Barnoud, A., Fraudeau, R., Jugier, R., Chenal, J., Larnicol, G., Pfeffer, J., Restano, M., and Benveniste, J.: Monitoring the ocean heat content change and the Earth energy imbalance from space altimetry and space gravimetry, Earth Syst. Sci. Data Discuss., 1–32, doi: 10.5194/essd-2021-220, 2021.

Meyssignac, B., Boyer, T., Zhao, Z., Hakuba, M. Z., Landerer, F. W., Stammer, D., Köhl, A., Kato, S., L’Ecuyer, T., Ablain, M., Abraham, J. P., Blazquez, A., Cazenave, A., Church, J. A., Cowley, R., Cheng, L., Domingues, C. M., Giglio, D., Gouretski, V., Ishii, M., Johnson, G. C., Killick, R. E., Legler, D., Llovel, W., Lyman, J., Palmer, M. D., Piotrowicz, S., Purkey, S. G., Roemmich, D., Roca, R., Savita, A., Schuckmann, K. von, Speich, S., Stephens, G., Wang, G., Wijffels, S. E. and Zilberman, N.: Measuring Global Ocean Heat Content to Estimate the Earth Energy Imbalance, Front. Mar. Sci., 6, doi:10.3389/fmars.2019.00432, 2019.

Liste des versions du produit

Nom

Version

Date de publication

Caractéristiques du produit

Documentation Accès au produit
Manuel utilisateur Document de base théorique de l'algorithme Publication associée HTTPS FTP
MOHeaCAN global 1.0 dec 2020 Ocean global
3*3 deg
08/2002-06/2017
Mensuel
PUM v1.2 ATBD v1.2 - accès ouvert ftp non authentifié
MOHeaCAN global 2.0 avril 2021 Ocean global
3*3 deg
08/2002-08/2016
Mensuel
PUM v1.3 ATBD v1.3 -
MOHeaCAN global 2.1 oct 2021 Ocean global
3*3 deg
08/2002-08/2016
Mensuel
PUM v1.4 ATBD v1.4 Marti et al.,
2021
MOHeaCAN global 3.0 dec 2021 Ocean global
3*3 deg
08/2002-12/2020
Mensuel
PUM v1.5 ATBD v1.5 -
EnglishFrançaisEspañol
Flux RssContactPartenairesFAQLexiqueMobile
Vous devez activer les cookies dans votre navigateur afin que vos préférences soient enregistrées.
Vous utilisez une ancienne version d'Internet Explorer, mettez le à jour pour profiter pleinement des fonctionnalités d'Aviso+

Personnaliser la page d'accueil

Tout voir
Affichage reduit
Grand public
Utilisateur

Sélectionner un widget

Découvrir AVISO+

Accueil personnalisable, outils de lecture, guide de recherche produits, etc. Découvrez pas à pas les nouvelles fonctionnalités du site AVISO+.

Page d'accueil personnalisable

La nouvelle page d'accueil se compose de blocs appelés "widgets".

Réorganisez les blocs avec un "Click & Drop".

Masquez un widget avec la croix en haut à droite. Réinitialisez ou ajoutez un widget avec l'icone "Clé à molette". Les profils "Utilisateur" et "Grand public" vous proposent une organisation prédéfinie.

Toutes les modifications sont automatiquement enregistrées en cookies sur votre poste. Vous créez ainsi votre propre AVISO+.

Outils de lecture

Améliorez votre confort de lecture en personnalisant la couleur de fond des pages (noir/blanc) et/ou en modifiant la taille de la police.

Menu navigation et fil d'Ariane

Afin de faciliter votre navigation au sein d'AVISO+, vous pouvez à tout moment naviguer en utilisant les rubriques et sous-menus interactifs ou le menu navigation sur la gauche de votre écran (ouvert par défaut). Pour plus de lisibilité du contenu des pages, le menu de navigation peut se replier sur le côté et réapparaître grâce au petit onglet de va-et-vient. A tout moment, vous pouvez retrouver votre position dans le site grâce au menu navigation ou grâce au fil d'Ariane, situé en haut des pages.

Guide de recherche de produits

Le premier sous-menu de la rubrique "Données" vous amène à un nouveau formulaire de recherche vous permettant de trouver plus rapidement le produit qui vous convient. Une liste de résultats s'actualise en fonction de vos critères de sélection.

Nouvelle galerie AVISO+

Le premier sous-menu de la rubrique "Multimédia" vous conduit à la galerie AVISO+ regroupant une sélection d'images et de vidéos en lien avec l'altimétrie et ses applications. Bonne visite!